Fini la date butoir du 31 décembre, il est désormais possible de s'inscrire jusqu'à 37 jours avant le scrutin, le "6ème vendredi avant le premier tour", dit désormais la loi. En 2019, pour les élections européennes du 26 mai, la limite est fixée au 31 mars. Cette nouveauté dans l'organisation des élections en France est permise par la création d'un identifiant pour chaque électeur et chaque électrice, qui le ou la suivra toute sa vie. C'est l'Insee qui gérera ce fichier, nommé le Répertoire électoral unique.