En 2014, sous l'impulsion du Maire de l'époque Patrick Masclet, la commune d’Arleux est lauréate d'un Appel national à Manifestation d’Intérêt pour la revitalisation du Centre-Bourg. Elle bénéficie alors d’un accompagnement de l’Etat et de ses partenaires pour développer et renforcer son attractivité. Des objectifs sont fixés suivant différents volets: l'habitat, le cadre de vie, le commerce et le développement économique et touristique. 

A son accession au poste majoral, le maire Bruno Vandeville met en particulier en oeuvre la recomposition des espaces le long de la route départementale. La volonté est de réaliser deux pôles, l'un autour de la mairie et l'autre autour de l'église et du Monument aux Morts. Sur le premier, une halle de marché est en cours d'implantation avec l'aide de Douaisis Agglo, elle constituera un élément d'importance pour dynamiser le commerce non sédentaire mais aussi l'animation tout au long de l'année. Sur le second, des acquisitions foncières permettent de dégager de l'espace mais d'engager l'aménagement de cellules commerciales vitales pour un centre bourg.

En 2019, la commune d'Arleux est retenue dans le programme régional "Redynamisation des centre-villes et centre-bourgs" et une appréciable aide d'un million d'euros lui est allouée pour mettre en oeuvre le programme mis en place. En Décembre 2020, l'Etat retient à nouveau la commune dans le cadre du nouvel appel "Petites Villes de Demain". Les moyens sont ainsi donnés à la commune pour poursuivre son rayonnement.

 

La Commune se développe, grâce au soutien financier de ses partenaires, l'Etat, la Région, le Département, l'Agglomération... quoi de plus normal que de rappeler l'intervention financière dans chacune des actions.

ACTIONS DE CENTRE BOURG

 

La transformation de la place Charles de Gaulle, le parvis et de la façade de la mairie, y compris sa mise en lumière, ont constitué la première étape des travaux du centre-bourg ; l'opération a bénéficié des financements de l'Etat dans le cadre de la Dotation d'Equipement des Territoires Ruraux et du Département du Nord dans le cadre de l'Aide Départementale aux Villages et Bourgs.

 

On oublie parfois vite comment c'était avant...

 

La Place du Monument a également été revue, pour devenir la Place Colonel Arnaud Beltrame. Sa transformation a été rendu compte avec les financements de l'Etat dans le cadre de la Dotation d'Equipement des Territoires Ruraux et de la région des Hauts-de-France dans le cadre de l'aide aux Centres-bourgs.

 

La Halle de Marché Gaston Herbo construite dans le prolongement de la mairie accueillera les marchés communaux mais aussi quelques animations ; l'opération d'un montant total de 401 581 € HT bénéficie du subventionnement de l'Etat dans le cadre du FISAC (57 645 € - 14%), de la Région des Hauts-de-France dans le cadre de l'aide aux centres-bourgs (160 000 € - 40%) et de Douaisis Agglo (91 968 € - 23%) dans le cadre de la politique de développement des circuits courts.

 

Pour soutenir les commerçants locaux, un distributeur alimentaire est en cours d'installation face à l'église St Nicolas; l'installation d'un montant de 30 395 € HT a été financé avec l'aide de l'Etat via le Fonds d'Intervention pour la Sauvegarde de l'Activité Commerciale (5 328 €) et le Département du Nord pour 15 197 €.

 

La mise en conformité, accessibilité et sécurité, de la mairie, d'un montant de 146 898 € HT, a bénéficié du financement de l'Etat via la Dotation d'Equipement des Territoires Ruraux (44 069 €) et de Douaisis Agglo (44 786 €).

 

Plusieurs friches ont été résorbées avec l'aide de Douaisis Agglo pour un soutien à 100 000 €. Grand rue, près de l'école maternelle Bouly Richard, plusieurs garages ont été créés ; dans la ruelle, un parking a été proposé en lieu et place d'une grange.

AIDE AUX FACADES

Aides à l'amélioration des façades

Par délibération en date du 19 octobre 2018, le Conseil municipal a décidé d'accorder des aides pour la rénovation des façades des habitations situées en centre; ont néanmoins été exclus du dispositif d’aides les constructions d'après 1950 et le bâti ayant fait l’objet de travaux de façade après 2000. Vous pouvez consulter le cahier des charges ou vous renseigner en mairie auprès du service urbanisme.

Suivant la délibération du 19 octobre 2018, les commerçants indépendants (hors franchise) peuvent également être aidés, ne sont pas éligibles les pharmacies, banques, assurances, agences immobilières, restaurants gastronomiques, professions libérales ainsi que les activités liées au tourisme. L'Etat intervient en cofinancement via le FISAC.

  • Aide à l'amélioration des vitrines :
    40 % d'aide dans la limite de travaux de 7 500 € HT soit une aide maximale de 3 000 € ;
  • Aide à la mise en accessibilité aux personnes handicapées et aux personnes à mobilité réduite :
    60 % d'aide dans la limite de travaux de 3 000 € HT soit une aide maximale de 1 800 €.

 Vous pouvez consulter les conditions et télécharger le formulaire de demande ou vous rendre directement en mairie pour tous renseignements.

AUTRES ACTIONS

G